Comment travailler efficacement?

[img_assist|nid=274|title=|desc=|link=none|align=left|width=0|height=]

Au travers de nos différentes expériences, nous avons pu constater de grandes différences dans les méthodes d’apprentissage entre les élèves. Même les étudiants qui intègrent un classe préparatoire après le bac ne savent pas nécessairement travailler efficacement, faute de méthode.

Ce problème vient du fait qu’au lycée, la part belle est faite au contenu : pour une majorité d’enseignants du secondaire, l’objectif est avant tout de « couvrir l’ensemble du programme » quitte bien souvent, à ce qu’une partie non négligeable de la classe n’ait strictement rien compris au cours. Il s’ensuit un enseignement bien souvent trop théorique et des étudiants qui arrivent mal préparés dans le supérieur où la charge de travail conséquente nécessite une méthode de travail efficace.

Alors parlons de méthode ! Les meilleurs élèves ont tous en commun de savoir travailler efficacement. Travailler efficacement… facile à dire… Trois grandes lignes se dessinent cependant :

Faire des « feed-back »

Il s’agit de contrôler systématiquement, sans s’aider de notes, et sans aide extérieure, ce que l’on vient d’apprendre. Apprenez à faire des feed-back efficaces, mentalement, par écrit, par oral portant sur l’ensemble des cours et des exercices vus en classe.

L’objectif est double. Pratiquée de façon régulière, cette méthode garantie une bonne assimilation des concepts nouveaux introduits dans le cours ; elle permet aussi de « s’armer » de méthodes de résolution d’exercices ou de problèmes.

Mais en plus d’être efficace, cette méthode permet aussi à l’étudiant de se rassurer lui-même en redonnant confiance en son travail. Un bon feed-back est en effet la garantie que le cours (ou l’exercice) a été bien compris.

Pour plus de précisions, consultez la fiche : .

Travailler à l’aide de la méthode des « couches successives »

Pour apprendre un gros volume de cours, rien n’est plus inefficace que de l’attaquer de front de manière linéaire. Vous devez apprendre à extraire la structure d’un cours avant de l’étudier en profondeur et dans le détail.

Gagner en rapidité

Si les seuls moments où vous vous pressez sont les devoirs surveillés en classe, vous ne deviendrez jamais rapide. Il est important d’acquérir les bons réflexes face à chaque difficulté afin de pouvoir faire rapidement la différence lors des contrôles écrits.

Il faut enfin savoir doser le temps consacré au cours et celui consacré aux exercices : en mathématiques par exemple, vous devez passer beaucoup de temps sur le cours jusqu’à bien connaître définitions, théorèmes et propriétés dans leur totalité.

Il est stérile d’avoir une bonne intuition en maths si vous ne savez pas dans quel cadre l’utiliser. Maîtriser son cours est une condition nécessaire (hélas non suffisante…) pour progresser en maths et, quel que soit votre niveau, vous devez donc vous attacher à une maitrise parfaite du cours et des exercices de base.

Fiche proposée par PREPANET

Organisme de coursparticuliers à domicile en mathématiques

www.prepanet.fr