Réussir un examen ? Une question de méthode !

Préparer un examen est une tâche difficile. Il faut tout revoir depuis le début de l’année, les cours et les exercices, réviser les matières dans lesquelles on est à l’aise et celles que l’on redoute.Chaque élève se retrouve devant une charge de travail importante et commence à se décourager ou à stresser à l’approche de l’échéance.Voici quelques conseils pour se mettre dans de bonnes conditions et aborder le jour J avec les meilleures chances de réussite.

Savoir réviser, c’est savoir planifier !

Avant de s'engager dans toute période de révisions, le candidat doit faire un planning de travail. Ce dernier donne un cadre pour ne pas se disperser. Le planning tient compte des thèmes bien acquis à réviser rapidement et ceux mal assimilés qu’il convient de revoir en priorité. Il faut s’entraîner à travailler en temps limité, ne pas rester « bloqué » pendant des heures sur un exercice, si tel est le cas, demander de l’aide pour ne pas perdre de temps.Pour ne pas se décourager, il faut également alterner les matières « faciles », les plus « difficiles », les séries d’exercices et les révisions de cours.Enfin, les objectifs fixés doivent être réalistes. Régulièrement, il faut prendre un petit quart d’heure pour faire le point sur son planning et voir si ses objectifs sont respectés. Un peu de retard entraîne un surplus de travail pour le lendemain. Le planning initial doit être évolutif : s’il est trop chargé, le revoir en éliminant éventuellement les chapitres les moins importants.

Quels supports privilégier pour ses révisions ?

Les cours et les manuels scolaires sont les supports principaux. Tout au long de l’année, il faut compléter ses notes prises en cours, les relire, les mettre au propre afin de faciliter ses révisions. Si ce travail n’a pas été fait régulièrement, il n’est jamais trop tard pour compléter ses notes.Les manuels sont en général bien faits, les plans apparaissent clairement, ils regorgent d’illustrations, de documents et, suivant les matières, d’exercices d’application de difficulté croissante.Il ne faut pas négliger les illustrations et les légendes : il arrive parfois qu’une photo ou un schéma soient plus parlants qu’un paragraphe entier. Consacrez-leur quelques minutes d’attention : ils peuvent aider à se faire une idée concrète du sujet traité et faciliter la mémorisation.Les mémos ou les annales sont très utiles pour clarifier certaines idées. Les annales corrigées sont nécessaires pour s’entraîner efficacement. Il faut analyser les corrections et retenir les méthodes utilisées afin de les appliquer à d’autres exercices similaires.Enfin, les fiches personnelles, qu’il appartient à chaque candidat de réaliser, constituent un support précieux. Leur intérêt est multiple : elles obligent à faire une synthèse de ce qui a été appris, à faire ressortir le plan et les enchaînements des idées, à faire apparaître les formules et les chiffres indispensables à connaître. Lors de leur utilisation, elles permettent d’aller à l’essentiel et de réviser plus rapidement.

Faire une fiche efficace : quelques principes à retenir.

Une fiche, pour être efficace, doit être personnelle. Par conséquent, il ne sert à rien d’apprendre par cœur des fiches toutes faites, extraites des manuels. Ce type de fiches sert uniquement à éclaircir certains points, à aller à l’essentiel. La fiche personnelle doit correspondre à la traduction du cours, propre au candidat. C’est à cette condition que la fiche pourra être assimilée sans peine. Il s’agit de faire une synthèse du cours faisant apparaître des relations logiques entre les idées du type "donc cela entraîne", "par contre"....Il ne faut pas hésiter à demander l’avis d’un professeur sur vos fiches. Il vous dira si elles sont adaptées et notamment s’il ne manque pas d’informations importantes ou bien au contraire si l’essentiel n’est pas noyé sous une masse d’informations inutiles.Prévoyez une fiche par matière et par thème. Pour qu’elle soit vraiment efficace, n’utilisez que le recto des feuilles, afin de gagner du temps en les apprenant.

Travailler en groupe

Le travail en petit groupe (3 à 4 élèves maximum) est un système efficace si l’on s’organise. Attention, il peut rapidement dégénérer en bavardages. Pour éviter les dérives, il faut fixer un ordre du jour limité dans le temps.C’est l’occasion pour certains d’affiner leur compréhension d’un cours, pour d'autres de venir à bout d'un blocage. A plusieurs, on s’interroge, on se corrige, on se motive : c’est stimulant ! Toutefois le travail en groupe, doit être précédé puis complété par un travail personnel car le jour de l'examen, chacun se retrouve seul devant sa copie ou l’examinateur.

Exercer sa mémoire

Réussir un examen nécessite l’acquisition de connaissances ce qui implique d’enregistrer beaucoup d’informations : chiffres, dates, idées, formules… donc de faire travailler sa mémoire.La répétition favorise la mémorisation, aussi n’est-il pas superflu de relire ses cours et de refaire les exercices déjà vus.Pour bien mémoriser, il faut toujours avoir à l’esprit le plan de ce que l’on apprend et relier les notions nouvelles à ce que l’on connaît déjà. On ne retient bien que ce que l’on a bien compris. Il est en effet plus facile de retenir la phrase "JE FAIS TRAVAILLER MA MEMOIRE POUR L’EXAMEN" que la phrase « PTFGQ12 ERD DE65GF GTPM NBHJ JHTGISD FGLMP »... Elles ont pourtant le même nombre de lettres.

Un corps sain pour des révisions efficaces

Au-delà de 50 minutes d’attention, la mémorisation est moins performante. Il faut donc aménager régulièrement de petites pauses de 5 à 10 minutes (manger un fruit ou une barre de céréales, s’étirer, marcher un peu…).Il est également indispensable d’alterner, même dans la dernière ligne droite des révisions, le travail et la détente, intellectuelle et physique. Pratiquer un sport ou une activité permet de prendre du recul, de voir les cours et les exercices sous un autre angle.Enfin, à la manière d’un grand sportif avant une épreuve, il faut attacher une importance particulière au sommeil et à l’alimentation. Ce sont deux éléments essentiels pour bien assimiler et mémoriser. La consommation de café, tabac, alcool, médicaments, supposés stimuler la mémoire est à proscrire.

Fiche proposée par Sophie Parienti, EDUCAGED

.

Educaged est l’organisme de soutien scolaire spécialisé dans les préparations au Brevet, Bac et Bac Français.Ces préparations sont exclusivement effectuées par des professeurs en exercice.

www.educaged.fr